Iluminar - Design da Luz : 1920 - 2004
du 18 février au 2 mai

Le Musée d'Art Brésilien de la FAAP réalise, du 18 février au 2 mai, l'exposition inédite de design moderne et contemporain sur le thème de la lumière : « Iluminar - Design da Luz : 1920 - 2004 ».

ILUMINAR présente pour la première fois sur 1.200 mètres carrés près de 250 luminaires signés des plus grands noms (Achille CASTIGLIONI, Pierre Chareau, George Nelson, Marc Newson, Isamu Noguchi, Gino SARFATTI, Ettore Sottsass, Philippe Starck...), de plus jeunes designers (Konstantin GRCIC, Arik LEVY...), ainsi que des objets réalisés par des artistes (Man Ray, Niki de Saint Phalle...).

ILUMINAR réunit les chefs d'oeuvre des plus prestigieuses collections muséales de design : Centre Georges Pompidou, Musée National d'Art Moderne, Paris ; Fonds National d'Art Contemporain, Ministère de la Culture et de la Communication, Paris ; Musée des Arts décoratifs, Paris ; Vitra Design Museum, Weil am Rhein, Allemagne, complétées par des prêts de collectionneurs privés, designers, galeristes et éditeurs.

Sous la coordination de Dominique BESSE pour la FAAP, le commissariat d'ILUMINAR est assuré par : Sarah CHIARELLA VIGNON, chargée des projets design pour les éditions Coromandel et Toluca et Stéphane CORRÉARD, journaliste (Beaux-Arts Magazine) et critique d'art.

Le grand designer allemand Ingo MAURER a accepté de réaliser pour l'occasion 3 installations inédites qui résument à sa façon le projet. Invité d'honneur de cette exposition.

Ingo Maurer occupe une place majeure et singulière : il est en effet le seul designer à se consacrer exclusivement depuis près de 40 ans au dessin de lampes qui sont unanimement saluées comme une contribution essentielle à l'histoire du design.

La FAAP a choisi de confier la direction artistique de la scénographie aux designers brésiliens Fernando et Humberto CAMPANA, qui sont internationalement reconnus parmi les créateurs les plus considérables d'aujourd'hui ; la réalisation étant assurée par l'architecte Pedro MENDES DA ROCHA

Une création originale à été commandée à Daniel CIAMPOLINI. Les sons et rythmes composés viennent souligner les jeux de lumière - orchestrés par Maneco QUINDERÉ - des ensembles importants de l'exposition, jouant de nuances harmoniques ou dodécaphoniques.

Présentation de l'exposition

La lumière est une dimension majeure de la création artistique (cinéma, peinture, photographie, architecture...). Cependant, c'est la première fois, après l'exposition Lumières - Je pense à vous du Centre Georges Pompidou (Paris) en 1985 que ce thème est traité de façon aussi ambitieuse dans le design.

L'exposition est conçue comme un parcours initiatique que l'on pourrait résumer : de l'ombre à la lumière, et retour. La structure cyclique du parcours de l'exposition rappelle les expériences que chacun vit intimement dans son rapport à la lumière : la nuit et le jour, les saisons, le cycle de la vie.

Trois grands ensembles sont constitués pour montrer l'évolution historique de la production de lampes considérée du point de vue de la lumière produite : du minimum d'éclairage, la Voie Lactée, jusqu'à l'éblouissement du Paradis des ampoules.

PARCOURS DE L'EXPOSITION

La mise en scène imaginée par Fernando et Humberto CAMPANA met en valeur le lieu spectaculaire de la FAAP que le regard reste libre de traverser. Le sol est uniformément recouvert de cuivre, matériau conducteur qui évoque la circulation de l'électricité et sur lequel la lumière se reflète à l'infini. Le bleu nuit, l'orange et le vert, ainsi que les matériaux translucides choisis pour les socles et certaines cloisons, renforcent de manière sensible les effets induits par les évolutions de la lumière chez le visiteur.

Entrée

Eclipse progressive, de la lumière de l'extérieur jusqu'au noir.

Voie Lactée


Intérieur nuit : seuls brillent les éclats de lampes qui « nient la lumière », qui la réduisent à un trait, et celles qui évoquent l'univers spatial.

Ingo Maurer : Installation à base de LED (Light-Emitting Diode) : un banc et des suspensions constellés de minuscules points très brillants.

Fragmentation

À partir d'une source lumineuse unique, la lumière est diffractée à travers une accumulation d'éléments minuscules (lames, facettes, boules ou métal perforé).

Fantômes et Ectoplasmes

Sculptures de lumière, ces lampes exaltent leurs silhouettes mystérieuses, ce sont de véritables ectoplasmes lumineux. Certaines, drapées, ressemblent à des fantômes.

Ingo Maurer : Installation monumentale de 3 cubes de papier coloré suspendus dans l'espace (2,5mx2,5mx2,5m chacun) comprenant les premiers prototypes de la série MaMo Nouchies.

Articulation

Une histoire de lampes articulées, d'architecte ou de bureau, vues comme une colonie d'insectes mécaniques.

Paradis des ampoules

Mis en scène par Ingo Maurer lui-même, le triomphe de l'ampoule nue. Vue par des designers, mais aussi par des artistes (à l'image de Niki de Saint Phalle), l'ampoule gagne son autonomie.

Ingo Maurer : Installation « surprise » à partir d'un souvenir d'enfance.

Exposition : Iluminar - Design da Luz : 1920 - 2004
Museu de Arte Brasileira - MAB
Salão Cultural
Rua Alagoas, 903
Du 18 février au 2 mai 2004
Heure d'ouverture: du mardi au vendredi de 10h00 à 21h00
Samedis, dimanches et jours fériés : de 13h00 à 18h00
Visites guidés : Service Educatif (55.11) 36.62.72.00
Entrée gratuite
Renseignements : (55.11) 36.62.71.98

Galerie de Photos