Arts Plastiques
Architecture
Design
Mode


 


FACULTÉ D'ARTS PLASTIQUES: UN PROFESSIONNEL PRÉPARÉ AU MONDE
DE DEMAIN

Les suppléments culturels des principaux quotidiens du Brésil ont annoncé à grand fracas "Les vaches suisses ont envahi São Paulo". L'info était l'une des têtes d'affiche de l'événement touristique et culturel promu par le Consulat de Suisse, et faisait en fait référence à la présence dans les rues de São Paulo de sculptures représentant des vaches réalisées par des artistes brésiliens et étrangers. Ces vaches disséminées dans la ville furent réunies, en 2000, en une grande exposition à la FAAP - qui, en raison de ses proportions et de son originalité, ne manqua pas d'attirer l'attention sur le lien privilégié que la FAAP entretient avec les arts, en particulier les arts visuels.

Implantée à la fin des années 60, à titre de projet éducatif et aboutissement d'un rêve, la Faculté d'Arts Plastiques est la synthèse du pouvoir constructif qui détermine les voies de la Fondation. Ce sont de grands noms qui furent les professeurs pionniers - parmi eux Marcelo Grassman, Caciporé Torres, Renina Katz, Darel Valença, Mário Gruber et Joaquim Manoel Ferreira. A l'époque, lorsque les cours avaient lieu au Musée, la faculté était comparée à l'École des Beaux Arts de Rio, une référence en la matière. Aujourd'hui, outre le cours d'Éducation Artistique, elle offre la licence en Arts Plastiques, en trois ans, ou quatre ans pour le professorat ; les cours d'Architecture et Urbanisme et de Dessin Industriel ; les cours séquentiels en Arts et en Mode ; le mba en Gestion du Luxe et les cours libres du Centre de Culture. Ce sont tous des thèmes et des domaines convergents, complémentaires ou apparentés, invariablement associés à des professions et à des marchés d'avenir. Car il n'est vraiment pas possible de penser le futur sans parler de design, de planification, de créativité pour individualiser le travail ou la carrière, prenant en compte les aspects collectifs et comportementaux qui déterminent la création dans ces univers. Ce sont des professions qui dépendent de connaissances technologiques, de l'humanisme et de la créativité, trois lignes directrices de cours de la Faculté d'Arts Plastiques et de la FAAP elle-même.

Le marché de l'art est complexe, en mutation constante, plein d'innovations, et la FAAP cherche à se conserver aux avant-postes, anticipant et actualisant constamment son cursus. Elle se propose de former des professionnels en accord avec la demande de ce marché. Fidèle à l'idée de formation continue, la Faculté d'Arts Plastiques sait conjuguer des intérêts didactiques et professionnels divers. Si bien que, pour reprendre la tradition qui a donné naissance à cette école, les cours libres ont à nouveau été offerts en 2003. Il y en a une quarantaine par an, faisant appel à des professeurs renommés, abordant les plus divers aspects des arts et de la culture (parmi lesquels, peinture, sculpture, gravure, histoire de l'art, photographie, vidéo, stylisme, joaillerie). Des artistes plastiques comme Jac Leirner, Leda Catunda, Iran Espírito Santo,



Edgard de Souza, Caetano de Almeida, Keila Alaver, Laerte Ramos, Rogério Degaki, Carlito Contini, Lia Schaia et Pazé, parmi d'autres, ont passés à la FAAP. Il y a également le cours séquentiel en arts, à vocation individuelle et d'une durée d'un semestre. L'élève y fait les matières qu'il souhaite, composant son cursus sous l'orientation de coordinateurs et disposant d'une infrastructure d'ateliers efficace.

La faculté encourage la recherche et met sur pied des programmes qui permettent la rencontre de professionnels, de cadres supérieurs, de chefs d'entreprise, de représentants du gouvernement et d'étudiants, car l'étudiant d'aujourd'hui modèlera le monde de demain, et il est important que ceux qui gèrent la société le comprennent. Concéder des bourses d'études, de petites rémunérations extérieures, ou des stages en contrôle à l'intérieur ou à l'extérieur de la faculté encourage les étudiants à répondre non seulement comme artiste en potentiel, mais également comme personne qui perçoit les relations entre l'art et l'humanité et ressent la responsabilité de mener ses actions en bénéfice de son prochain. Des accords internationaux avec des institutions comme le Louvre (Paris), l'Hermitage (Saint Pétersbourg), le Musée du Kremlin (Moscou) ou le Pergamon (Berlin) assurent aux étudiants la possibilité supplémentaire d'obtenir un complément de formation, ceci sans mentionner ce que cela représente pour la culture brésilienne.

ÉDUCATION ARTISTIQUE AVEC LICENCE EN ARTS PLASTIQUES (AVEC OU SANS PRÉPARATION AU PROFESSORAT )

Fréquenté par des noms importants de plusieurs générations, le cours est devenu référence dans son domaine, formant des artistes (qui y ont trouvé les supports nécessaires pour se définir dans l'univers des arts visuels) ou d'enseignants (qui ont de plus en plus d'ouvertures pour développer des projets professionnels dans ce champ spécifique, auprès des écoles, musées, centres culturels et autres institutions de diffusion de l'art et de la culture).

La formation se fait au cours de huit semestres, et le cursus comprend un contenu théorique (de l'histoire de l'art à la critique d'art) et l'acquisition de techniques spécifiques, avec travaux pratiques en laboratoires et ateliers de dessin, de peinture, de gravure, de céramique, de modelage, de bois, de multimédias, et de photographie.

ARCHITECTURE ET URBANISME

Le cours donne accès à des expériences fondamentales, de grande importance par la portée et la diversité de la formation professionnelle. En 2000, un groupe d'étudiants a été sélectionné pour accompagner sur place, la restauration des façades et de l'intérieur du Palais Pamphili, siège de l'Ambassade du Brésil en Italie, chef d'ouvre du baroque italien. Le projet et l'accord entre la FAAP et l'ambassade brésilienne ont été couronnés de succès, tant en ce qui concerne l'apprentissage professionnel que le développement personnel de ceux qui ont vécu cette expérience. La restauration de l'immeuble Lutetia, dans le Centre historique de São Paulo, qui abrite un secteur du mab-FAAP, a été également suivie par un groupe d'étudiants d'architecture. Il faut aussi signaler l'importance de la participation des étudiants aux Biennales Internationales d'Architecture et de Design de São Paulo. A l'occasion de la 5e Biennale, consacrée à La métropole, c'est le projet des étudiants de la FAAP de rénovation du quartier du Brás qui a remporté le premier prix. Ce projet concernait spécifiquement la place da Concórdia qui connaît un processus de dégradation accéléré. A la 6e Biennale les étudiants de la FAAP ont également remporté un premier prix grâce au projet Fragments de la Lumière - Une Proposition D'unité. Le jury qui a octroyé ces prix était composé de grands noms internationaux.

Usant d'une méthodologie d'enseignement qui fait appel à toutes les ressources de l'informatique pour l'élaboration et le développement de projets, le cours a une durée minimale de dix semestres et prépare à une réalité professionnelle contemporaine. Au cours de ces cinq ans, il offre un éventail de disciplines qui couvre les principaux domaines d'activités de l'architecte dans le contexte brésilien. La priorité est accordée aux aspects du projet de logement, des édifices publics, des constructions commerciales et industrielles et de la planification urbaine, et toutes leurs implications environnementales, sociales et économiques.

DESSIN INDUSTRIEL

Le terme design est devenu synonyme de modernité dans le monde contemporain où l'expérience créative sur des objets fonctionnels est déterminante pour le succès des projets de toute sorte. En termes de production, cela signifie que, dans la société de consommation du 21e siècle, la qualité d'un produit doit être viable en termes d'environnement, acceptable en termes de société, et reconnue du point de vue de la culture. Dans sa quête d'excellence, le cours de Dessin Industriel de la Faculté d'Arts Plastiques poursuit ces principes dans les moindres détails, littéralement.

Le cours offre une licence en Design Graphique et une licence en Design de Produit. La première forme un spécialiste ayant approfondi tous les points qui font du langage graphique un élément essentiel de la vie moderne: couleur, impression, photographie, méthodes diversifiées de production de l'image. Des activités de planification permettent d'aborder, de discuter, de comprendre et de produire des aspects techniques, esthétiques et économiques liés à la presse, à l'industrie graphique, à la vidéo et à la programmation visuelle du paysage urbain.

La licence en Design de Produit, pour sa part, est la filière qui permet à l'étudiant de développer produits et objets dans leurs aspects sociaux et technologiques en rapport avec l'industrie et avec leur utilisation pour l'amélioration de la qualité de la vie. Toutes les étapes de la planification sont analysées dans les ateliers, et les projets sont développés en équipes. Les deux cours offrent des activités complémentaires, comme la Semaine du Design et les conférences et séminaires proposés par des professionnels consacrés dans ce domaine.

COURS SÉQUENTIEL DE MODE

Les rapports de la FAAP et de la mode, cette manifestation créative et culturelle réfléchissant l'esprit de chaque époque au long de l'histoire de l'humanité, sont fascinants. Des noms célèbres comme ceux de Pierre Cardin (pour une leçon inaugurale), Oscar de la Renta, Christian Lacroix, Ocimar Versolato, Alexandre Herchcovitch et Reinaldo Lourenço - défilant à la São Paulo Fashion Week - ont été invités à la FAAP, dans le cadre d'activités où le glamour de leurs incroyables vêtements et le crédit attaché à chaque styliste deviennent prétexte à un projet didactique sérieux, dans un domaine professionnel qui éveille de plus en plus d'intérêt chez le public, particulièrement au Brésil, où la mode est devenue un thème populaire dans les dernières décennies.

A la FAAP - qui enseigne la mode depuis 1989, alors que l'industrie brésilienne du vêtement connaissait une révolution en raison de l'ouverture aux importations - le cours a le statut de "cours supérieur complémentaire destiné à la collectivité". Il dure deux ans et est offert aux personnes ayant terminé le second degré ou aux professionnels titulaires d'un cours supérieur dans tout autre domaine. Il vise à fournir, grâce à son corps d'enseignants expérimentés, la maîtrise des applications des concepts créatifs qui permettent de développer esthétiquement un style ou une forme différenciée de comportement, afin que les étudiants puissent être agents de modification du monde de la mode. Il recouvre tout le processus, de la création de collections et de costumes, à la divulgation des textiles et produits de confections.


3ª ECYCLE EN DIRECTION DE CRÉATION DE MODE

En partenariat avec l'abit (Association brésilienne de l'Industrie textile et de la Confection) et le masp (Musée d'Art de São Paulo, la FAAP a inauguré son 3e cycle en Direction de Création de Mode. Le cours, lancé en 2005, forme des professionnels aptes à exercer des rôles de premier rang sur la scène de la mode nationale et internationale. Le cours vise à créer un forum de débats sur des thèmes liés à la création, à l'art, au comportement, à la communication, à la technologie et au marché. Tout ce qui a trait à la Mode, tout en incorporant les nouveaux concepts et les nouvelles idées du monde des arts et de l'industrie.

Élargir les horizons professionnels des designers de haut niveau, et faciliter leur insertion dans les entreprises du secteur, sont quelques-uns des objectifs du cours qui vise par ailleurs à stimuler les recherches innovatrices en terme de langages de mode et renforcer l'interaction entre les nouvelles technologies textiles industrielles et le design de mode.

GESTION DU LUXE

Au Brésil, la Faculté d'Arts Plastiques de la FAAP est l'unique établissement d'enseignement qui offre un cours qui témoigne d'une innovation radicale, totalement intégrée à l'internationalisation et au nouvel ordre de l'entreprise: la Gestion du Luxe.

Les entreprises qui composent le secteur de ce que l'on appelle les biens de luxe possèdent des spécificités qui les portent à un palier d'excellence. Elles se différencient des autres secteurs par un ensemble de soins particuliers qui concernent tout aussi bien le design et la manufacture, la technologie et le matériel, et surtout le client. Leurs produits sont des objets de désir, des rêves de consommation. Le luxe est ce qui émeut ; il doit être naturel, et non ostentatoire. Il s'agit donc d'une stratégie qui consiste à créer la sensation de l'impossible à atteindre, sans toutefois intimider. C'est un marché qui, au Brésil, représente près d'un milliard et demi de dollars par an. Mais les marques étrangères ou les marques nationales en voie d'internationalisation buttent sur la rareté de la main d'ouvre spécialisée, comme designers, stylistes et administrateurs. Même la relation avec le client revêt des caractéristiques non-conventionnelles.

La FAAP (pionnière en matière d'enseignement du design au Brésil), avec son mba en gestion du luxe, donne encore une preuve de sa capacité d'anticiper sur son temps. Le programme a une durée de deux ans, avec 588 cours (468 en présence, 80 à distance et quarante consacrés à l'élaboration de la monographie), et est destiné à des étudiants de formation universitaire, possédant une bonne connaissance de l'anglais, et au moins six ans d'expérience dans des postes d'encadrement. Le concept-clé est que le luxe doit être géré avec simplicité.